Si vous aussi vous en avez mare qu'on ne parle que des Cullen, alors se forum est fait pour vous. Dans ce forum vous pourrais parlez des Quileutes mais aussi lire des fiction dessus.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle Chance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie Black
Admin
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 29
Localisation : Orléans

MessageSujet: Nouvelle Chance   Lun 9 Aoû - 19:45

Prologue

Arrivée à Forks


Je suis une jeune fille bien ordinaire, sans but réel dans la vie, à part peu-être réussir mes études. J'ai 16 ans et mes parents m'ont nommée Marie-Luna, Esperanza. Je viens d'arriver de Paris, mes parents sont morts dans un accident d'avion au large de Caracas il y a deux mois. Je vais vivre dans la petite ville de Forks dans le comté de Washington, ville ou il y a de la pluie la plupart du temps, chez le cousin de mon père, Charlie, je ne l'ai pas revu depuis mes neufs ans, mais je m'en souviens encore et je l'adore. Je suis comme lui, une solitaire, en plus je vais essayer de le réconforter car sa fille Bella vient de mourir d'une maladie tropicale qu'elle aurait attrapée au cours de son voyage de noces avec Edward Cullen.

C'est triste de perdre la vie dans ces circonstances surtout quand on vient juste de se marier. Pauvre oncle Charlie (je le surnomme ainsi depuis toujours, car il est aussi mon parrain). Cela ne doit pas être facile pour lui, par que déjà il ne s'est pas remis de son divorce avec Renée, la mère de Bella, ensuite la mort tragique de son unique enfant. Je viens enfin d'arriver à l'aéroport de Forks, au loin j'aperçois oncle Charlie qui m'attend patiemment, il a l'air pas si mal au point que je l'avais cru, il me sourit.

- Bonjour Luna

- Bonjour oncle Charlie

Il me mena à sa voiture et pendant le trajet il me posa des questions :

- Tu as fait bon voyage ?

- Pas génial, je n'aime pas prendre l'avion.

- C'est pareil pour moi.

- Oui, je sais on est pareil.

- Comment vis-tu la mort de tes parents ?

- ça va.

- Tu vas prendre la chambre de Bella, j'espère que cela ne te dérange pas ?

- Non, ça va.

- De toute manière Bella est d'accord

- Comment ça elle est d'accord ?

Il mit un moment hésitation avant de me répondre.

- Je veux dire elle aurait sûrement était d'accord si on pourrai lui demander

- Ah ! sûrement.

Le reste du trajet se fit dans le silence. Il se gara devant la petite maison blanche, il prit ma valise dans le coffre de sa voiture et l'emmena dans la maison. Tout en allant dans la pièce qui allait devenir ma chambre, elle était plutôt petite avec une housse de couette violette sur le lit à une place et il y a avais encore les affaires de Bella dans la pièce.

- Si tu veux tu peux enlever les affaires de Bella.

- Pour le moment cela fera bien l'affaire.

- Ok ! Bon, Je te laisse.

- Merci.

Je regardai autour de moi et bizarrement je me sentais assez mal à l'aise dans cette chambre. Après tout c'est normal que je m'y sente pas à mon aise étant donné qu'il y a seulement quelques mois elle y était encore dedans.


Chapitre 1

Aujourd'hui je vais commencer ma première journée au lycée de Forks, une boule se forme au creux de mon ventre, comment les autres élèves vont m'accueillir ? c En général, je suis la bête noire des autres, étant assez maladroite et aussi solitaire que possible. En principe ils me traitent de pimbêche ou tout simplement m'évitent et se moquent de moi quand ils pensent que je ne les entends pas. Mais en même temps le lycée Jeanne D'Arc et celui de Forks ce n'est pas la même chose, un se situe dans la capitale et l'autre dans une petite ville de 3000 mille habitants. Je ne sais toujours pas quoi mettre, comme habitude, car en général je suis du genre à m'habiller en noir de la tête au pied ce qui ne plaisait pas à mon entourage qui me traitait de suppôt de Satan, mais cela m'ait bien égal car ce n'ait pas le cas. Pour ne pas faire mauvaise impression pour mon premier jour de classe, je fis finalement le choix de mettre un jean noir, un débardeur blanc et un gilet de laine bleu foncé tout simple, pas de quoi rivaliser avec les autres filles. Mais bien sûr je ne sais pas encore de quoi on l'aire les filles de mon nouveau lycée. A contrecœur je me décidai à descendre l'escalier pour aller dans la cuisine et prendre un petit-déjeuner rapide, je fus étonnée de ne pas voir Charlie, il doit sûrement être au commissariat, on peut dire qu'il aime son travail de shérif. Je pris un bol bleu dans le placard du dessus, j'y versai des céréales au chocolat. Puis une fois mon petit-déjeuner avalé, je pris mon sac que j'avais mis dans l'entrée et je partis en direction de l'arrêt de bus qui se trouvait à environs deux cent mètres de la maison. Après un court trajet je me trouvais devant le lycée de Forks, il est beaucoup plus grand que je le pensais, je sens les regards des autres élèves sur moi et j'aime pas du tout cette sensation désagréable. Je respirai à fond puis je pris mon courage à deux mains et je me dirigeai vers le grand bâtiment, je ne savais pas ou se trouvait ma salle de cours, mais je n'avais pas envie de sortir mon plan de mon sac. J'espérais de tout cœur que j'allais réussir à la trouver toute seule cette fichue classe de littérature, sans l'aide de ce plan ni de qui que ce soit. Lorsque je m'y attendais le moins la sonnerie retentit dans tout le lycée, c'est idiot mais je suivi un petit groupe qui entra dans une salle de couleur pastelle en priant que ce fut bien la bonne classe. Le prof ce présenta :

- Bonjour je suis monsieur Andrew et vous devais être mademoiselle Marie-Luna Swan.

- Luna juste Luna, soupirai-je.

- Ok Luna, vous pouvez vous asseoir, répondit-il.

Je m'assis à côté d'un rouquin qui avait l'air aussi mal que moi, sûrement un timide. A la fin du cours de littérature je me présentai à lui :

- Je M'appelle Luna Swan.

- Moi c'est Jeremy Booker. Par hasard tu ne serais pas apparenté à Bella Swan ? demanda-t-il.

- c'est, enfin, c'était ma cousine, fis-je.

- C'est triste ce qui lui est arrivé.

- Oui, pauvre Charlie.

Nous discutâmes de tout est de rien pendant le reste de la journée, je le trouve tellement sympathique que je lui donnai mon numéro de portable, chose que je fais jamais d'habitude.
Une fois la journée fini je décidai de ne pas rentrer tout de suite à la maison et de me promené dans la ville. En arrivant devant la vitrine d'un magasin de robe de mariée je ne pu m'empêcher d'y jeté un coup d'œil, elles étaient d'une telle splendeur surtout celle au devant de la vitrine. Mon portable sonna, je le saisis dans la poche de mon jean et vu que c'était un sms :

« Où est tu ? Il est tard et je n'aime pas te savoir dehors à cette heure du soir dans une ville inconnue. Signé : Oncle Charlie »

Je lui répondis par sms :

« Ne t'inquiète pas, je rentre d'ici une heure. Luna ».

Et, à regrets, je me détournai de la boutique et en me retournant je percutai un géant de plein fouet, j'avais l'impression de m'être cogné contre du granite. Il est d'une beauté époustouflante, brun, des yeux marron...

- Excusez moi, je ne vous avais pas vu, j'espère que je ne vous ai pas fait du mal.

Il m'adressa un sourire moqueur.

- Il n'y a pas de mal. Je m'appelle Jacob Black.

Je sentis le rouge me venir aux joues...

- Je m'appelle...

Je ne pu finir ma phrase et comme cela me fit honte, je décidai de partir en courant sans me retourner.

Chapitre 2

Je n'arrive pas à croire que je me suis foutue une telle honte devant le mec le plus sexy de tout l'univers. Bravo Luna, on peut dire que tu ne loupe pas une occasion de te faire remarquer mais pas de la bonne manière, il va sûrement penser que je suis folle à lier. J'espère ne plus le revoir car cela me ferait vraiment honte et je deviendrais rouge rien qu'en le regardant dans les yeux. Au bout de quelques minutes je me décidai enfin à rentrer chez « moi » et à peine le pas de la porte franchis j'entendis en fond sonore le son de la télé et aussi une voix d'homme que je n'avais jamais entendue. Je posai mes clés dans la petite coupelle sur le meuble de l'entré. Ce qui fut du bruit et alerta Charlie.

- Tu es enfin rentrée ! Luna, laisses-moi te présenté Billy Black.

Black. Ce nom me dit quelque chose.

- Enchanté Luna.

- Moi de même Monsieur Black.

- Ils sont venus pour regarder le match de base-ball.

- Comment ça ils sont venus ?

- Billy est venu avec son fils.

- Ah, d'accord. Vous avez mangé ?

- Non, en fait je comptais un peu sur toi pour nous préparer quelque chose

Il me fit un petit sourire gêné, ce qui me fit rire car on aurait cru un petit garçon.

- Bien sûr ! pas de souci.

- Merci Luna, car Charlie est nullissime en cuisine dit Billy

- Oh sa va, Billy ! Et au fait, ton fils arrive à quelle heure ?

- Il ne devrait pas tarder à venir, il devait aller chercher une bricole pour Emilie de la part de Sam.

- Ok.

Je me dirigeai donc dans la cuisine pour préparer un bon petit repas pour les invités, vu qu'il est 19H30 je vais faire un truc assez simple. Une heure plus tard le repas fut prêt et à peine arrivée dans le salon, j'eu un choc en voyant le mec avec qui j'ai eu la maladresse de rentrer dedans, ce qui faillit me faire tomber avec le plat mais il se précipita avec vitesse vers moi et me rattrapa de justesse.

- Merci... Merci.

- De rien...

Il laissa échapper un petit rire moqueur.

- Jacob, je te présente Luna, dit Billy.

- J'ai enfin la chance de connaître ton prénom, qui par d'ailleurs est joli.

- Comment ça ? Vous vous connaissez ? Demanda Charlie, étonné.

- On s'est parlé tout à l'heure, en ville, dit Jacob

- Ah, d'accord.

Je mis la table et posai le plat miraculeusement sauvé par « super sexy », comme je le surnomme. Il vient me rejoindre pendant que Billy et Charlie était collés devant le match et il avait l'air de prendre racine sur le canapé et il ne voulait pas bouger de là.

- Ne soit pas gênée.

- C'est quand même assez gênant.

- Mais non, en plus cela me fait penser à une amie, ta maladresse.

- Ok.

- Le repas est prêt !

- On arrive !

Au bout de quelques minutes ils se levèrent finalement du canapé.

- Ma petite Luna, tu nous as préparé quoi de bon ?

- Pommes de terre gratinées.

- Connais pas, dit Charlie.

- C'est un plat français.

Et le repas se finit dans la bonne entente et je me sens déjà mieux en présence de Jacob, il passa le repas à me lancer des piques et cela me fit bien rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-quileutes.forumtwilight.com
Mélissa



Messages : 3
Date d'inscription : 09/08/2010
Age : 27
Localisation : 01

MessageSujet: mon avis   Lun 9 Aoû - 21:29

Il faut aller lire cette fiction elle est vraiment géniale!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie Black
Admin
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 29
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Nouvelle Chance   Lun 9 Aoû - 21:46

Merci, tu a qu'a mettre aussi la tienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-quileutes.forumtwilight.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle Chance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle Chance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Quileutes :: Fan-fiction :: Fiction sur Jacob-
Sauter vers: