Si vous aussi vous en avez mare qu'on ne parle que des Cullen, alors se forum est fait pour vous. Dans ce forum vous pourrais parlez des Quileutes mais aussi lire des fiction dessus.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Leur légende

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie Black
Admin
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 29
Localisation : Orléans

MessageSujet: Leur légende    Ven 6 Aoû - 19:59

« Les Quileutes étaient un petit peuple, que
tout semblait vouer à l’extinction : leur petit nombre comme le
territoire riche en ressources qu’ils occupaient et que beaucoup
convoitaient. Seulement, c’était sans compter sur la magie qui coulait
dans leurs veines.

Les guerriers Quileutes avaient en effet la
capacité de quitter leurs corps et de se déplacer à l’état d’esprit,
insaisissables. Sous cette forme, ils n’étaient pas en mesure
d’atteindre physiquement leurs ennemis, mais pouvait à loisir les
effrayer, déclencher de violentes bourrasques et se faire obéir des
animaux, qui seuls les voyaient et les comprenaient.

Le premier
guerrier esprit connu dans la légende est Kaheleha. Le jour d’une
attaque, le peuple Quileute prit la mer pour se mettre à l’abri de ses
assaillants. Après quoi, Kaheleha et ses guerriers quittèrent le navire
sous forme d’esprit et fondirent sur leurs ennemis. Ces derniers
avaient de gros chiens à la fourrure épaisse pour tirer leurs
traîneaux. Les Quileutes retournèrent les bêtes contre leurs maîtres et
remportèrent facilement la bataille, effrayant à jamais leurs éventuels
ennemis par cet étalage de magie. »


« Des
traités de non agressions furent signés avec les peuples avoisinants
mais il arrivait parfois que d’autres, venus de plus loin, obligent les
Quileute à reprendre la forme d’esprit pour les repousser.

Les
générations se succédèrent ainsi jusqu’au dernier Grand Chef Esprit,
Taha Aki, réputé pour sa sagesse et son pacifisme. Sous son règne, tous
vécurent heureux, à l’exception de Utlapa, un guerrier aussi avide que
fort qui souhaitait user de la magie pour asservir les peuples
environnants.
Etant donné que, sous leurs formes d’esprits, les
guerriers étaient en mesure de lire les pensées de leurs pairs, ils
découvrirent les projets de l’ambitieux qui fut condamné à l’exil.

Taha Aki veillait sur son peuple et prenait régulièrement la forme
d’esprit pour survoler les environs et s’assurer qu’aucun danger ne
guettait. C’est lors de l’une de ces inspections que Utlapa en profita
pour se transformer à son tour et glisser son esprit dans le corps de
son ancien chef avant de tuer le sien.
Taha Aki, qui perçut de suite ses intentions, ne put revenir à temps et fut condamné à rester esprit.

Malgré tout, même s’il se trouvait dès lors à la tête de la tribu sans
que quiconque ne puisse le démasquer, Utlapa ne put assouvir ses désirs
de conquêtes : il ne pouvait plus se transformer en esprit sous peine
de devoir en découdre avec Taha Aki et interdit à ses guerriers de se
transformer, afin qu’ils ne puissent pas percevoir la présence de leur
ancien chef.
Il oppressa les siens, s’octroyant de nombreux
privilèges, tandis que Taha Aki faiblissait. Ccelui-ci il décida d’agir
: il convoqua un loup féroce pour tenter d’assassiner son propre corps,
mais le fourbe Utlapa resta en retrait derrière les siens, n’hésitant
pas à laisser un jeune homme, qui croyait protéger son chef, se
sacrifier à sa place.

Taha Aki en éprouva un chagrin
épouvantable et ordonna à la bête de capituler. A l’agonie, il eut
cependant l’idée de prier le loup de l’accueillir, de partager son
enveloppe terrestre avec lui et l’animal accepta.
Taha Aki retourna vers son peuple et, par son attitude, laissa supposer à certains que ce loup n’était pas ordinaire.
Un vieux guerrier nommé Yut décida d’aller contre les ordres de son
chef et prit la forme d’esprit. Taha Aki l’imita et lui narra toutes
ses mésaventures. Malheureusement, Utlapa s’en aperçut et égorgea sur
le champ le vieux guerrier.

La colère submergea alors Taha Aki qui fit preuve d’une nouvelle magie : de bête qu’il était, il se transforma en homme.
Ce nouvel homme ne ressemblait pas à l’enveloppe charnelle de Taha Aki
: il était bien plus splendide car il était l’incarnation de son
esprit. Ses soldats le reconnurent aussitôt, car ils avaient volé en sa
compagnie.
Utlapa tenta de fuir, mais Taha Aki avait désormais la force du loup et le tua rapidement. »

« Taha
aki rétablit l’ordre et interdit désormais les voyages spirituels car
il savait que cette idée de voler le corps d’autrui risquait tôt ou
tard de venir à l’un d’entre eux, à présent que l’idée avait été semée.
Les esprits guerriers cessèrent donc d’exister.

Dès lors, Taha
Aki ne vieillit plus. Lorsqu’un danger menaçait, il se transformait en
loup pour combattre ou effrayer l’ennemi. Certains de ses fils furent
capables, comme lui, de se transformer. La vie de Taha Aki dura autant
que celle de trois vieillards et lorsqu’il rencontra celle qui fut sa
troisième épouse, sa véritable « moitié », il décida de cesser ses
transformations, afin de vieillir et mourir avec elle.

Bien
après que Taha Aki ait abandonné son esprit lupin, alors qu’il était
vieux, des troubles éclatèrent : des jeunes filles disparurent dans une
tribu voisine, qui accusa les Quileutes d’en être la cause. Il chargea
son fils aîné, Taha Wi, d’identifier le responsable puisqu’ils savaient
tous, pour lire les pensées de leurs pairs sous forme de loups,
qu’aucun d’eux n’était coupable. Le fils et cinq de ses compagnons
découvrirent une chose inconnue à la drôle d’odeur, qu’ils décidèrent
de suivre. Taha Wi décida de renvoyer les plus jeunes pour faire leur
rapport à la tribu et poursuivit sa route, avec ses deux frères. Ils ne
revinrent jamais.
D’autres fils partirent à leur recherche, en vain, et ne revinrent pas non plus. »

« Lorsqu’un
an plus tard les disparitions reprirent, les guerriers présents
réussirent à vaincre la créature, mais seul l’aîné de la troisième
femme, qui était aussi le plus jeune de la meute, survécut. Yaha Uta,
le survivant, narra ce qui s’était passé et décrivit la force et la
rapidité de l’ennemi ainsi que la seule façon qu’il avait trouvé de
l’anéantir : le déchiqueter en petits morceaux.
Mais lorsqu’on
déposa au sol ces morceaux, ils se mirent à se souder les uns aux
autres et il fallut y mettre le feu pour en venir à bout
définitivement. Ils appelèrent cette créature sang froid.

Il ne
restait plus qu’un seul guerrier, le jeune Yaha Uta, lorsqu’un nouvel
ennemi arriva, désireux de venger le premier. Celui-ci massacra tous
ceux qui se trouvaient sur son passage, incapable de résister à l’appel
du sang, jusqu’à ce qu’il aperçut l’immense loup. Yaha Uta combattit
avec vigueur mais fut tué. Son père, aussi vieux soit-il, se transforma
et courut à son tour vers la créature.

La troisième épouse venait de voir mourir son fils et ne se faisait aucune illusion sur le sort de son époux.
Elle pris le couteau de l’un de ses fils encore trop jeune pour pouvoir
se transformer et approcha de la créature qui ne se soucia pas d’elle
tant elle était faible. La femme planta le couteau dans son propre
sein, éclaboussant la créature qui, poussée par son instinct, se
détourna du loup pour satisfaire sa soif. Aussitôt, les crocs de Taha
Aki se refermèrent sur sa gorge.

En voyant leur mère mourir,
deux jeunes fils furent saisi de fureur, se transformèrent à leur tour
et vinrent à bout du monstre avec leur père.
Taha Aki resta une
journée couché auprès de son épouse et, sans reprendre forme humane,
s’en alla dans la forêt pour ne plus en revenir.

A compter de cette époque, les ennuis avec les sangs froids furent l’exception. Il
n’y eut jamais plus de trois loups à la fois et c’était suffisant car
ils se transmirent les uns aux autres leur art de combattre ces
créatures.
Avec le temps, les descendants de Taha Aki cessèrent de se transformer à l’âge adulte : ce
n’était que lorsque l’ennemi surgissait que la transmutation se
produisait. »

Dans les livres la famille de Carlisle, la famille Cullens, ont passer un
traiter, étant donner que se sont des vampires dit " végétariens ".
C'est pour ça que loup et vampire peuvent cohabiter, mais il y a quand
même une frontière invisible, que seuls les deux créatures peuvent
"voir", elle ne peut pas être fr
anchi, sauf
execption

Source:

ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-quileutes.forumtwilight.com
 
Leur légende
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Quelque vilains dans la Légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Quileutes :: Légende quileutes-
Sauter vers: